Skip to content

Mercedes F1 révèle le contenu du fameux email de Wolff à Masi

Mercedes F1 révèle le contenu du fameux email de Wolff à Masi

https://ift.tt/3zkoqcz

En plein Grand Prix à Silverstone, après l’accrochage entre la Red Bull de Max Verstappen et la Mercedes de Lewis Hamilton, Toto Wolff était allé parler à la radio à Michael Masi, le directeur de course de la FIA… lui envoyant un fameux « diagramme », par e-mail, censé montrer que le pilote Mercedes était dans son droit dans sa tentative de dépassement.

Mais à quoi pouvait bien ressembler ce fameux diagramme ? James Allison, le directeur technique, en a dit plus dans son debrief vidéo sur le « Outlook-gate ».

En vérité Mercedes a lu et relu les consignes de la FIA en cas de dépassements, pour en tirer une interprétation positive pour Lewis Hamilton. C’est ce que contenait ce fameux diagramme…

« Il y a eu beaucoup de discussions en direct devant les caméras pendant que nous attendions de redémarrer la course pour savoir qui a raison et qui a tort, et ces discussions se poursuivent aujourd’hui. »

« Après l’incident, et avant le redémarrage, nous avons voulu nous assurer que les commissaires avaient lu et suivaient les directives internes de la FIA sur les droits et les devoirs en matière de dépassement, car, en ce qui nous concerne, la manœuvre qui a eu lieu, la manœuvre que Lewis a faite était absolument conforme aux consignes et au guide de la FIA sur les dépassements. »

« Si vous êtes à l’intérieur du virage, que vous dépassez à l’intérieur du virage, alors le guide exige que vous soyez substantiellement aux côtés de l’autre voiture, il n’est pas nécessaire que vous soyez devant, il exige que vous soyez substantiellement aux côtés de la voiture lorsque vous arrivez au virage. »

« Lewis était sans aucun doute substantiellement aux côtés de la Red Bull. Son essieu avant était bien au-delà du milieu de la voiture de Verstappen. »

« Il faut être substantiellement aux côtés de l’autre voiture et il faut être capable de prendre le virage. Cela signifie prendre toute la courbe du virage et ne pas quitter la piste ou perdre le contrôle de la voiture. »

« Ce sont les choses que vous devez satisfaire. Si vous pouvez prendre le virage, si vous êtes substantiellement à côté de l’autre voiture, alors le virage est à vous. »

« Cela ne signifie pas que vous devez sortir en tête, mais que vous n’avez pas à céder votre position, que vous n’avez pas à reculer et l’autre voiture a le devoir d’éviter de vous heurter. »

« Donc, si vous suivez les notes qui sont fournies aux commissaires de la FIA et que vous regardez image par image ce qui s’est passé avec Lewis, il était substantiellement aux côtés de la Red Bull, il aurait absolument pris le virage et il l’a effectivement pris et donc il n’avait pas besoin de reculer et de lâcher. »

Puisque Lewis Hamilton était dans son droit selon lui, James Allison ne comprend donc pas la pénalité de 10 secondes qui lui a été infligée par les commissaires de la FIA.

« J’ai eu l’impression que la pénalité était dure. »

Pourtant Christian Horner a répété qu’on ne devait pas dépasser dans Copse, un virage rapide à droite se prenant à fond… James Allison réfute cette interprétation.

« Je sais que tout le monde n’est pas d’accord avec cela, mais je continue à penser que c’est le cas, et je pense certainement que le fait que Copse soit un virage rapide ou lent ne fait aucune différence. »

« Il s’agit de savoir quelles sont les règles en matière de dépassement et je n’ai pas vu que Lewis a fait quelque chose de mal par rapport à ces règles. »

D’ailleurs le directeur technique rappelle que Lewis Hamilton a bien dépassé Charles Leclerc, en fin de Grand Prix, dans le même virage.

« Plus tard dans la course, Lewis a effectué deux autres dépassements à Copse en suivant extrêmement les mêmes consignes, et il n’y a eu aucun contact dans les deux cas. »

« Donc, oui, je pense personnellement que c’était une décision sévère. Au final, pour notre résultat, ça n’a pas fait de différence. »

« Mais je peux entendre les gens qui ne comprennent pas que rien ne vous oblige à toucher le point de corde du virage, que vous n’avez pas besoin d’avoir toute votre voiture devant l’autre. »

« Je peux comprendre que si vous voyez les choses sous cet angle, vous pouvez penser que la voiture qui vient de derrière a une sorte d’obligation de s’assurer qu’il n’y ait pas d’accident, mais si vous regardez le document des commissaires, Lewis n’a rien fait de mal. »

F1

via Nextgen-Auto.com https://ift.tt/3s05f46

July 21, 2021 at 06:17PM

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: